Consulter un orthophoniste

La prescription médicale

Il faut disposer d'une ordonnance de moins de 6 mois libellée par un médecin généraliste ou un spécialiste (Oto-Rhino-Laryngologiste, Pédiatre, Phoniatre, Neuro-Pédiatre, Pédo-Psychiatre...) puis prendre rendez-vous avec un orthophoniste.

Le praticien le plus proche de votre domicile :
Pour trouver un praticien proche de votre domicile vous pouvez soit utiliser les Pages Jaunes de l'Annuaire soit utiliser l'annuaire des orthophonistes du site de la Sécurité Sociale.

Votre premier rendez-vous : le bilan orthophonique
Pour ce premier bilan il sera impératif de vous munir :
- de la prescription médiale
- de votre carte Vitale et de votre attestation (en veillant à la mise à jour des informations)
- de votre carte de mutuelle
- du Carnet de Santé
- de tout élément de dossier médical, scolaire ouprofessionnel qui permettra de mieux appréhender vos difficultés et d'orienter un diagnostic

L'évluation proprement dite est précédée d'un entretien permettant de mieux cerner le développement psychomoteur et langagier de la personne, l'origine ou le début d'apparition de ses difficultés ou de son trouble, les moyens de compensation entrepris, les suivis passés ou actuels. Cet état des lieux se nomme "anamnèse".
L'orthophoniste pourra consulter, le cas échéant les éléments que vous aurez apportés (comptes-rendus médicaux, bilans d'autres professionnels, cahiers et productions/évaluations scolaires...), il est donc conseillé d'apporter ces éléments lors de la première entrevue ainsi que le Carnet de Santé.

l'orthophoniste effectuera ensuite un acte d'évaluation, soit un bilan complet des manques et capacités, des troubles présentés par le patient.
Il réalise la passation d'épreuves standardisées au moyen de supports écrits, d'images, logiciels...et complète cette évaluation par une approche clinique du patient (mode de communication, comportement, impact de ses difficultés sur sa vie sociale, relationnelle, professionnelle...).

Après cette évaluation l'orthophoniste, sous la forme d'un entretien final, explicitera les manques et les réussites observés lors du bilan, précisera le diagnostic (qui parfois aura besoin d'être affiné au moyen de bilans complémentaires) et vous indiquera le type de prise en charge proposé (nombre de séances, fréquence et durée des séances, cotation, tarif...).

Il procèdera ensuite à votre inscription administrative.

Après l'établissement d'une Demande d'Entente Préalable auprès de votre Caisse de Sécurité Sociale, la prise en charge pourra commencer 15 jours après son envoi et son acceptation.

La prise en charge des séances
Les Orthophonistes sont des professionnels de santé conventionnés. La plupart utilisent la télétransmission des feuilles de soins électroniques.
Généralement la prise en charge des séances d'Orthophonie s'effectue à hauteur de 60% par les  Caisses d'Assurance Maladie (voire plus plus pour certaines caisses spécifiques), le complément peut être pris en charge par votre mutuelle. Afin que la prise en charge se déroule dans les meilleures conditions, une prise en charge en tiers-payant (vous n'avancez que la partie mutuelle) ou encore à 100% est parfois possible, il faut se renseigner auprès du service social de votre  Caisse d'Assurance Maladie et auprès de votre mutuelle.

Enfin, dans le cas de maladies ou d'affections de longue durée, vous pouvez bénéficier d'une prise en charge à 100% en ALD (maladies rares, handicap, affections neurologiques, aphasie...).

Pour consulter les principaux tarifs de actes d'orthophonie cliquez sur ce lien :

Important :
Il est évident que l'acte diagnostic de bilan n'est pas forcément suivi d'une prescription de séances de rééducation, le professionnel apprécie à l'issue du bilan la nécessité d'une prise en charge immédiate ou différée.

Les bilans et évaluations complémentaires
Il peut, en fonction des pathologies rencontrées, vous conseiller de consulter d'autres professionnels pour des bilans complémentaires (Oto-Rhino-Laryngologiste, Psychomotricien, Orthoptiste, Pédo-Psychiatre...).

L'implication et la régularité des séances
Il est certain que l'adhésion de la personne prise en charge est capitale, même pour un enfant, son implication et sa progression en seront améliorées.

Implication, régularité des séances :
Il est évident qu'une prise en charge médicale ou ré-éducative bénéficiera d'une plus grande efficacité si :
- la personne qui bénéficie de ce suivi est partie prenante, impliquée dans la prise en charge (même s'il s'agit d'un enfant son investissement et sa motivation sont primordiaux)
- les séances sont effectuées de manière régulière, sans absentéisme récurrent
- l'avance des honoraires liés à la prise en charge ne pose pas de problème financier majeur, dans le cas contraire la régularité des séances et la continutié des soins pourrons être compromis (en particulier en libéral)

L'aspect financier de la prise en charge doit être pris en compte dés le commencement des séances, tout changement de situation financière doit être indiqué au praticien qui vous proposera, si cela est possible, des solutions adaptées. Le cas échéant, il vous invitera à vous rapprocher des services sociaux concernés.

La qualité des soins
Il faut rappeler qu'un professionnel de santé a une obligation de moyens. Il doit donc mettre en œuvre une prise en charge conforme à l'état actuel des connaissances et des données de la science dans le domaine. Par conséquent, l'orthophoniste n'a pas obligation de résultats, il doit donc appliquer les méthodes ré-éducatives les plus adaptées aux pathologies présentées par le patient.
Dans le cas où le professionnel ne dispose pas des compétences requises pour effectuer une prise en charge adaptée, il est de se devoir de vous le dire et de vous orienter vers un professionnel plus spécifiquement formé.