Alimentation : ce qui améliore la croissance des nourrissons

Nicolas Chaze  -  lun, 14/05/2018 - 13:10

Par rapport à une alimentation exclusivement lactée, l'apport de protéines provenant de purée de viande améliorerait la croissance et réduirait le surpoids des nourrissons durant leur première année de vie.

Une nouvelle étude a évalué l’impact sur la croissance et la prise de poids des protéines provenant exclusivement du lait ou de la viande dans l'alimentation d'un nourrisson. L’enrichissement en protéines provenant de purées de viande entre 5 et 12 mois semble le plus intéressant.

"Nous avons constaté que la source de protéines peut jouer un rôle important dans la régulation de la croissance", a déclaré Minghua Tang, professeur adjoint de pédiatrie, qui a dirigé l'étude. "Les nourrissons ont eu des cinétiques de croissance distinctes, en particulier pour la taille, selon qu'ils mangeaient des aliments complémentés à base de viande ou de produits laitiers."

Les vertus des protéines issues de la viande
L'étude, publiée ce mois-ci dans le American Journal of Clinical Nutrition, est peut-être la première en son genre à évaluer l'effet des protéines provenant d'autres sources que les laits maternisés sur la croissance du nourrisson pendant la première année de vie. Sur la base des mesures réalisées entre 5 et 12 mois de vie, la complémentation du régime à base de lait maternisé par de la purée de viande a favorisé une croissance linéaire.

L'analyse a montré que la taille par rapport à l'âge a augmenté dans le groupe complémenté en viandes et a diminué dans le groupe alimenté exclusivement avec produits laitiers. Dans le même temps, les mesures de poids par rapport à la taille ont significativement augmenté dans le groupe régime lacté exclusif par rapport au groupe complémenté en viande.

Comparatif de deux régimes
Pour mener l'étude, les enquêteurs ont recruté des familles dans le métro de Denver avec des nourrissons âgés de trois à cinq mois nourris au lait maternisé. Soixante-quatre nourrissons ont participé à l'étude et ils ont été tirés au sort entre un groupe d’alimentation lactée exclusive ou un groupe d’alimentation en lait enrichie en viande.

Dans ce dernier cas, les nourrissons recevaient en plus de leur alimentation à base de lait maternisé des purées de viandes, ainsi que de fruits et légumes, disponibles dans le commerce, tandis que l’alimentation des autres nourrissons était basée sur le lait maternisé enrichi en fromage et avec un concentré de protéines de lactosérum en poudre.

Une étude strictement comparative
Il s’agit d’une étude de suivi des nourrissons de cinq à 12 mois d’âge. Les bébés étaient comparables à l’inclusion dans l’étude en termes de taille, de poids et de circonférence de la tête.  (...)

Auteur de l'article original: 
Dr Jean-Paul Marre
Source: 
Pourquoi Docteur ?
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Dimanche, 13. Mai 2018