Allaitement : une pétition pour arrêter de culpabiliser

Nicolas Chaze  -  ven, 12/02/2016 - 07:01

"Cessons de culpabiliser les femmes" : c'est le nom de la pétition en forme de coup de gueule lancée par plusieurs femmes.

"Je n'ai pas allaité mes enfants au sein. Et je trouve inquiétant que ce choix soit socialement de plus en plus difficile à assumer". Ainsi commence la tribune publiée mercredi 3 février dans le journal Libération. Il est écrit à l'initiative de plusieurs femmes dont l'auteure Titiou Lecoq, la journaliste Elisabeth Bost et la dessinatrice de BD Pénélope Bagieu parmi d'autres femmes. Cet appel à respecter la liberté de choix d'allaiter ou non sans subir le jugement d'autrui sonne comme un coup de gueule et un ras-le-bol à l'heure où se multiplient les études contradictoires. D'un côté, les publications vantant les bienfaits de l'allaitement, comme le fait que cela sauverait 800 000 vies. De l'autre, les travaux avertissant les mamans des éventuels risques pour la santé que feraient peser l'allaitement, par exemple pour la densité osseuse.
Mamans constamment sous influence

« Bien, pas bien ? » Les signataires de l'appel s'agacent d'être ballotées entre deux influences contraires sans même avoir voix au chapitre. Elles défendent le respect de disposer librement de leur corps. Une liberté de choisir sans pression "le biberon" ou "le sein". "Nous qui avons choisi le biberon serions de mauvaises mères, privilégiant notre confort au détriment de celui de nos enfants, refusant d'assumer nos fonctions biologiques, explique la pétition. En réalité, nous considérons simplement que notre corps nous appartient". Le choix de l'allaitement est un "choix extrêmement personnel qui regarde chacune" poursuit le texte.

Les auteures de l'appel s'inquiètent aussi "d'un autre piège" : le risque d'opposition des femmes entre elles face à l'allaitement : "Il ne faut ni culpabiliser les adeptes du biberon, ni moquer celles du sein. Toutes se trouvent confrontées au même problème : le jugement d'autrui", continue la tribune avant de poursuivre : "Chaque femme mérite un respect égal dans ses choix personnels. Nous demandons simplement de conserver notre droit à décider sans devoir affronter une culpabilisation permanente".

Auteur de l'article original: 
Emilie Cailleau
Source: 
http://www.topsante.com/maman-et-enfant/bebe/allaitement/allaitement-une-petition-pour-arreter-de-culpabiliser-609464#xtor=RSS-38
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Dimanche, 7. Février 2016