Alzheimer : détecter précocement les plaques amyloïdes dans le cerveau améliore la prise en charge

Nicolas Chaze  -  ven, 05/04/2019 - 10:35

Le diagnostic précoce des plaques amyloïdes dans le cerveau, signes de l’apparition de la maladie d’Alzheimer, permet d’améliorer la prise en charge médicale des patients.

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont récemment réussi à éliminer progressivement les plaques amyloïdes chez les souris, grâce à la luminothérapie et aux ultrasons. L’étude, publiée dans Cell, donne de l’espoir pour le futur des traitements de la maladie d’Alzheimer, car la formation de plaques amyloïdes (ou "plaques séniles") dans le cerveau est le signe de l’apparition de la maladie.

Une nouvelle étude, menée par des chercheurs de l’Université de Californie et publiée dans la revue JAMA, démontre que si les médecins font un PET scan et observent très tôt la formation de plaques amyloïdes, la prise en charge des patients est meilleure.

Des plaques amyloïdes détectées dans beaucoup de cas
Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont analysé les données de 11 409 personnes, présentant une déficience cognitive légère ou une démence. Les patients avaient 75 ans en moyenne. Grâce au PET scan, les médecins ont détecté des plaques amyloïdes chez 55,3% des personnes atteintes de déficience cognitive légère et chez 70,1% des personnes atteintes de démence. Les chercheurs ont ensuite constaté que dans les 90 jours qui suivaient le PET scan, la prise en charge des patients a changé chez 60,2% des patients atteints de déficience cognitive légère et 63,5% des patients atteints de démence.

Une meilleure prise en charge des patients
Le PET scan est un examen d’imagerie médicale qui permet de mesurer en trois dimensions l’activité métabolique ou moléculaire d’un organe. Il est capable de détecter les plaques amyloïdes dans le cerveau, et donc l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs ont en effet constaté des changements entre les visites médicales avant le PET scan et celles après le PET scan. Certains patients se sont vus prescrire certains médicaments, d’autres ont reçu des informations, des conseils. Dans les conclusions de l’étude, les chercheurs précisent que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour voir si le diagnostic précoce des plaques amyloïdes entraîne de meilleurs résultats sur l’état de santé des patients. (...)

Auteur de l'article original: 
Johanna Hebert
Source: 
Pourquoi Docteur ?
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 5. Avril 2019