Comment améliorer la prise en charge de la dépendance ? | Orthomalin

Comment améliorer la prise en charge de la dépendance ?

Nicolas Chaze  -  lun, 08/04/2019 - 09:52

Le gouvernement présentera à l'automne une "grande loi" pour faire financer par la "solidarité nationale" la prise en charge de la dépendance, a annoncé la ministre des Solidarités Agnès Buzyn. Dominique Libault lui a remis son rapport sur le financement de la dépendance ce jour. Nous vieillissons tous. Ça c'est logique. Nous vieillissons tous en même temps. Ça c'est statistique. Nous vivons tous plus longtemps. Ça c'est biologique.

Le grand âge c'est aussi, souvent, une perte d'autonomie. Mais la dépendance, ça coûte : 30 milliards en 2014. Et les besoins sont croissants. Ils ne feront qu'augmenter :

r

    <iframe src="https://www.franceinter.fr/embed/player/aod/a08e7353-c844-49cb-ae16-b5c5... width="100%" height="64" frameborder="0" scrolling="no"></iframe>

Le gouvernement présentera à l'automne une "grande loi" pour faire financer par la "solidarité nationale" la prise en charge de la dépendance, a annoncé la ministre des Solidarités Agnès Buzyn. Dominique Libault lui a remis son rapport sur le financement de la dépendance ce jour.

Comment financer la dépendance ?
Comment financer la dépendance ? © Getty / Westend61
Nous vieillissons tous. Ça c'est logique. Nous vieillissons tous en même temps. Ça c'est statistique. Nous vivons tous plus longtemps. Ça c'est biologique.

Le grand âge c'est aussi, souvent, une perte d'autonomie. Mais la dépendance, ça coûte : 30 milliards en 2014. Et les besoins sont croissants. Ils ne feront qu'augmenter :

Pour les plus vieux d'entre nous en situation de dépendance
Pour les aides à domicile
Pour les aidants.
La famille
Pour les EPHAD et ceux qui y travaillent
En chiffres, retenez cela : il y aura 40 000 personnes âgées dépendantes en plus, en France à partir de 2030. Il y en aura plus de 2 millions en 2050. Pour financer donc, tout cela, le rapport Libault, de Dominique Libault qui est avec nous ce soir.

Pas de nouvelle journée de solidarité
Pas de recul de l'age de la retraite
Pas de travail plus longtemps pour cotiser d'avantage
Ce qui est sur la table, c'est de financer le grand âge par la CRDS, qui sert à financer le trou de la sécu. Ce trou-là sera épuré en 2024. Et un équivalent CRDS serait fléché vers la dépendance. 

175 mesures ont par ailleurs été listées dont une aide financière de 300 euros par retraites entre 1000 et 1600 euros,  un bouclier dépendance. L'assurance maladie prendrait en charge la quasi totalité du prix d'un EHPAD lorsque la personne y est depuis plus de 4 ans. Le rapport Libault préconise aussi la fin de l'Allocation personnalisée à l'autonomie remplacée par une nouvelle prestation.  (...°

Auteur de l'article original: 
Le téléphone sonne - France Inter
Source: 
Le téléphone sonne - France Inter
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 5. Avril 2019