"Comment bien évaluer les innovations en matière de santé ?"

Nicolas Chaze  -  lun, 12/02/2018 - 11:58

L'innovation pour l'innovation n'a pas de sens en matière de santé. Son évaluation, lors notamment d'essais cliniques de qualité, est indispensable, rappelle le Pr Bernard, chef de pôle au CHU de Dijon.
La France aurait pris du retard dans la mise à la disposition des patients des innovations en matière de santé. Les raisons ont été identifiées dans différents articles. Le système de santé pourrait être l'une des raisons de ce retard, du fait de ses lourdeurs et contraintes administratives. Le principe de précaution peut parfois inhiber les acteurs et bloquer certaines décisions. Parmi les autres facteurs invoqués, les méthodes d'évaluation, notamment les études cliniques. Certains n'ont pas hésité à écrire que les études cliniques, comme l'essai contrôlé randomisé, sont dépassées et ne sont plus adaptées à l'évaluation de toutes ces innovations. Sans vouloir être provocateur, nous avons l'impression que cela ne les dérangeraient pas de proposer aux patients des technologies de santé sans avoir apporté la moindre démonstration de leur efficacité et de leur innocuité.

L'avènement des méthodes numériques dans le monde de la santé va obliger à faire évoluer les méthodes d'évaluation, tout en gardant la même finalité, qui est de prouver que ces nouvelles technologies de santé sont utiles aux patients. La réalisation d'études cliniques de qualité ne devrait plus être considérée comme une contrainte réglementaire. Bien au contraire, la seule façon de valoriser une innovation en santé dans l'intérêt du patient est de réaliser une étude clinique probante.

Récemment, une revue a classé les 10 meilleures innovations médicales de l'année 2017. L'une d'elles, qui a attiré notre attention, concerne un dispositif médical implantable censé traiter les symptômes de l'apnée du sommeil. Cette maladie est de plus en plus fréquente dans nos sociétés occidentales. Non traitée, elle peut avoir des conséquences graves pour le patient - elle peut notamment être responsable de maladies cardiovasculaires. De fait, cette technologie parait potentiellement très intéressante pour les patients. Elle a fait l'objet d'une étude clinique publiée dans une grande revue scientifique.

Innovation technologique ou innovation de santé?

Malheureusement, cette étude ne permet pas de savoir si ce dispositif médical fait mieux que les autres traitements qui sont proposés au remboursement actuellement. On attend d'un dispositif considéré comme innovant qu'il soit plus efficace que les autres traitements, sur la réduction des symptômes de l'apnée du sommeil, et prévienne la survenue des accidents cardiovasculaires.

Cette étude publiée dans une grand journal scientifique nous laisse sur notre faim. Elle ne contribue pas à valoriser à sa juste valeur ce soit disant dispositif innovant.  (...)

Auteur de l'article original: 
Rédaction l'Express
Source: 
l'Express
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 9. Février 2018