Comment le milieu social joue dès l’enfance sur le surpoids

Nicolas Chaze  -  ven, 31/03/2017 - 07:00

es chercheurs tentent de décrire l’émergence des inégalités face au surpoids dans la petite enfance ainsi que leur évolution à mesure que les enfants grandissent.

Adultes comme enfants ne sont pas égaux devant les problèmes de poids, selon leur milieu social. Étant donné que le surpoids est associé à un certain nombre de maladies chroniques comme l’hypertension artérielle ou le diabète, il paraît essentiel de mieux cerner ses déterminants, dont le statut socioéconomique fait partie. The Conversation

En effet, 16,2% des ouvriers sont obèses, contre 8,7% des cadres supérieurs et des professions libérales en France, selon l’enquête épidémiologique nationale sur le surpoids et l’obésité de 2012. Des différences sociales de surpoids sont également observées en Grande-Bretagne.

La comparaison entre les deux pays est intéressante: environ 45,5% des Français contre 61,7% des Britanniques de plus de 15 ans sont en surpoids ou obèses, selon les chiffres de l’OCDE pour 2014. Cela place la France parmi les pays les moins affectés, alors que la Grande-Bretagne se situe au-dessus de la moyenne des pays de l’OCDE.

Identifier la trajectoire des inégalités

Pour mieux comprendre cette association entre milieu social et surpoids chez les adultes, des travaux se penchent sur l’origine des inégalités face au surpoids, en s’intéressant aux enfants. Le taux de surpoids des enfants est assez bas en France puisqu’il s’établit à 15% en 2010, et relativement élevé en Angleterre où il atteint 22%. Les chercheurs tentent de décrire l’émergence des inégalités face au surpoids dans la petite enfance ainsi que leur évolution à mesure que les enfants grandissent.

Du point de vue des politiques publiques, identifier l’âge auquel les inégalités face au surpoids apparaissent et s’accentuent (ou s’atténuent) est important pour pouvoir mettre en œuvre des mesures ciblées en direction de certains groupes d’âge, dans le but de limiter les disparités d’origine sociale.

La trajectoire rectiligne des inégalités en Grande-Bretagne
Dans un travail mené sur la Grande-Bretagne, je tire parti des données d’une cohorte, le Millenium Cohort Study (MCS), qui permettent de suivre dans le temps des enfants nés au tournant des années 2000, ainsi que leur famille. Je me concentre sur la période allant de la naissance à l’âge de 10-12 ans.

Alors que beaucoup de travaux doivent se contenter d’utiliser des variables de santé déclarées par les parents, les caractéristiques anthropométriques des enfants (poids, taille, masse grasse…) sont mesurées dans cette cohorte de façon très précise.

Mes résultats soulignent d’abord qu’en moyenne pendant l’enfance, un revenu familial plus élevé va de pair avec un indice de masse grasse inférieur et une probabilité de surpoids plus faible. (...)

 

Auteur de l'article original: 
Bénédicte Apouey
Source: 
Article original The Conversation repris par Slate
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Dimanche, 26. Mars 2017