Journée internationale des cancers de l'enfant: La recherche sur les cancers pédiatriques face à de nombreux défis | Orthomalin

Journée internationale des cancers de l'enfant: La recherche sur les cancers pédiatriques face à de nombreux défis

Nicolas Chaze  -  ven, 15/02/2019 - 15:09

RECHERCHE A l'occasion de la Journée internationale des cancers de l'enfant, organisée ce vendredi, zoom sur ce pan longtemps délaissé de la recherche, qui a désormais un budget propre de 5 millions d'euros...

Ce vendredi 15 février, journée internationale des cancers de l'enfant, plusieurs événements sont organisés pour appeler aux dons pour la recherche.
La recherche sur les cancers des enfants pédiatrique a longtemps été délaissée.
Mais après des mois et même des années de sensibilisation, le ministère de la Recherche a accordé un budget spécifique pour la recherche sur les cancers pédiatriques de 5 millions d'euros. Une victoire en demi-teinte alors qu'il reste bien des défis à relever pour les chercheurs.
Une nuit pour 2.500 voix. Ce vendredi 15 février, Journée internationale des cancers de l’enfant, des centaines de concerts sont organisés dans toute la France pour sensibiliser et récolter des dons dans l’espoir de faire avancer la recherche sur les cancers pédiatriques. Pourquoi 2.500 ? C’est le nombre d’enfants qui reçoivent chaque année en France le diagnostic terrible d’un cancer. Dont 500 meurent. Des chiffres qui font froid dans le dos, mais qui commencent à sortir de l’oubli. Depuis plusieurs mois, les choses bougent sur le front des cancers pédiatriques, longtemps parent pauvre de la recherche.

Un budget consacré
Première avancée de taille : l’obtention d’un budget pérenne consacré à la recherche sur ces cancers des enfants. Jusqu’à 2019, seulement 3 % du budget de l’Institut national du cancer (Inca) étaient dépensés pour les enfants, et l’effort de financement reposait beaucoup sur les associations. « Avant le décès d’Augustine, je ne m’étais jamais dit qu’un cancer (en plus incurable) pouvait toucher un enfant. Et qu’en plus, il y aurait un manque de moyens pour la recherche et un déficit de chercheurs, s’émeut Steeve de Matos, président de Wonder Augustine, une des associations qui a œuvré à cette mobilisation.

Après des mois de bataille à l’Assemblée, les associations, oncologues et quelques députés qui ont épousé ce combat ont obtenu gain de cause. En effet, après le rejet de plusieurs amendements, qui visaient à obtenir un budget de 20 millions d’euros pour cette recherche spécifique, la ministre de la Recherche Frédérique Vidal a finalement annoncé la création d’un fonds dédié pour la recherche sur les cancers pédiatriques de 5 millions.

Une victoire en demi-teinte
Cette première étape, les associations l’ont obtenue parce que la cause a bénéficié d’une visibilité accrue. « Un colloque organisé à l’Assemblée en mai dernier a fait bouger les lignes, se félicite Benoît Simian, député LREM qui s’est battu pour cette cause. (...)

Auteur de l'article original: 
Oihana Gabriel
Source: 
20 Minutes
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 15. Février 2019