Jouy-en-Josas : l’Inra se distingue pour ses recherches sur l’autisme

Nicolas Chaze  -  mer, 20/12/2017 - 07:00

l est directeur de recherche à l’Inra Jouy-en-Josas. Joël Doré a reçu ce mardi 12 décembre à Paris le prix Marcel Dassault 2017. Pourvu par la fondation FondaMental et le groupe Dassault, ce prix soutient depuis six ans les recherches sur les maladies mentales qui, en 2020, constitueront la première cause de handicap dans le monde. Il offre une bourse de 300 000 € dont 245 000 reviennent directement à l’équipe de Joël Doré.

Son travail s’intitule « Le microbiote intestinal chez les personnes avec troubles du spectre de l’autisme : un lien entre l’inflammation et les troubles digestifs ». Le microbiote constitue, en effet, l’un des sujets phare de recherche à l’Inra Jouy-en-Josas, notamment au sein de Metagenopolis, l’une de ses unités de pointe. Méconnu du grand public, le microbiote, écosystème bactériologique se trouvant au sein de notre intestin, interfère directement sur notre santé en se montrant protecteur contre les maladies. Directeur scientifique de Metagenopolis, Joël Doré joue un rôle clé en décortiquant génétiquement le microbiote via l’ADN.

Il travaille depuis plusieurs années avec des psychiatres afin de caractériser l’impact du microbiote sur les troubles de l’autisme. « Nous sommes persuadés qu’il existe un rapport entre les symptômes gastriques ou intestinaux, liés au microbiote, et l’autisme. L’échantillon de 150 jeunes, âgés de 18 à 30 ans et atteints de cette maladie, que nous allons suivre, va nous aider à mieux caractériser les choses. Et peut-être à imaginer ensuite, avec des sociétés partenaires, de futurs médicaments », précise Joël Doré.

 

Auteur de l'article original: 
Laurent Mauron
Source: 
Le Parisien
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Dimanche, 17. Décembre 2017