La télémédecine pourrait devenir accessible à tous les patients dès le 15 septembre

Nicolas Chaze  -  jeu, 26/04/2018 - 07:00

Un projet d'accord entre les syndicats et la Cnam, qui doit encore être validé au mois de mai, donnerait à tous les patients l'accès aux téléconsultations dès le 15 septembre. Le tarif pour un médecin généraliste sera de 25 euros.

Les cinq syndicats de médecins ont trouvé mercredi un terrain d'entente avec la Cnam (Caisse nationale d'assurance-maladie) sur un texte pour encadrer la télémédecine en France. Toutefois, ce projet de compromis doit encore être validé par les centrales. Les votes devraient se tenir durant la deuxième quinzaine de mai. L'objectif du texte est d'inciter - et non obliger - les médecins à recourir à la télémédecine dont les actes seront remboursés par la Sécu. Et, dans ce texte, «il y a des éléments positifs et d'autres qui sont négatifs», indique Jean-Paul Ortiz, le président de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF).

La téléconsultation possible dès septembre
Du côté des avancées, la Cnam a notamment lâché du lest sur la généralisation à tous les patients de la téléconsultation, une pratique qui consiste à consulter un médecin à distance par vidéoconférence. Elle sera possible dès le 15 septembre 2018 et non plus au 1er janvier 2020. En revanche, sur l'épineux sujet des tarifs que devront appliquer les médecins et qui seront remboursés, la Cnam s'est montrée plus ferme. Concernant la téléconsultation, comme prévu, la facturation sera fixée à 25 euros pour un médecin généraliste et 30 euros pour un médecin spécialiste. «Au moins, on a gardé la possibilité de faire des dépassements d'honoraires», indique Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins libéraux (SML).

Auteur de l'article original: 
Marion Malhère
Source: 
Le Figaro
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 20. Avril 2018