Le cannabis pourrait-il être la solution à la maladie de Parkinson?

Nicolas Chaze  -  lun, 11/03/2019 - 14:46

Pour la première fois, des scientifiques de l'hôpital Timone, à Marseille, vont tenter de soulager des personnes atteintes de la maladie de Parkinson en leur faisant inhaler du cannabis.
Un pas de plus vers l’utilisation thérapeutique du cannabis en France. Dans quelques mois, une équipe de scientifiques de l’hôpital Timone, à Marseille, va analyser les effets du cannabis sur les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Une première mondiale. "Le but est de mesurer le rapport entre le bénéfice et le risque d'une telle pratique thérapeutique", explique à Europe 1 le professeur Olivier Blin, chef du service de neurologie.

Améliorer des symptômes sans en aggraver d'autres
Dans un premier temps, l’étude sera menée sur des rats pour être ensuite étendue à l’Homme. Une vingtaine de patients volontaires seront hospitalisés durant 24 heures et inhaleront du cannabis à l’aide d’un nébulisateur.

"On veut quantifier ce bénéfice, à la fois sur les signes moteurs de la maladie comme la marche ou le tremblement, mais aussi les signes non-moteurs comme l'anxiété, la dépression, le comportement, la mémoire. C'est ça qui va être important à déterminer. On sait aussi que le cannabis peut entraîner des troubles psychiques. Il faut absolument être sûr, dans la population des patients parkinsoniens, que l'utilisation du cannabis améliore certains symptômes sans aggraver les autres", développe-t-il.

Vers l'autorisation du cannabis thérapeutique?
S'ils sont concluants, ces tests pourraient ouvrir la voie à un nouveau traitement pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, et accélérer l’autorisation du cannabis médical en France. Le 13 décembre 2018, un comité scientifique mandaté par l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), s’est déjà prononcé favorablement sur l’usage du cannabis thérapeutique.

Les experts ont jugé "pertinent" d’autoriser l’usage du cannabis médical pour les patients dont "les douleurs sont réfractaires aux thérapies accessibles". Un avis validé deux semaines plus tard par l'ANSM qui a indiqué qu'elle souhaitait qu'une expérimentation du cannabis thérapeutique soit mise en place avant la fin 2019.

La France franchit ainsi une étape de plus vers l’utilisation moins confidentielle du cannabis thérapeutique, alors qu’une vingtaine de pays de l’Union européenne ont déjà franchi le cap et légalisé son usage pour soulager certaines pathologies.

Auteur de l'article original: 
Ambre Lepoivre
Source: 
BFMTV
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 8. Mars 2019