Le décryptage éco. L’Assurance maladie ambitionne de contenir la hausse des dépenses de santé

Nicolas Chaze  -  lun, 02/07/2018 - 17:20

L’objectif de l’Assurance maladie est de réaliser deux milliards d’euros d’économie.

La Caisse nationale d’assurance maladie a rendu son rapport annuel jeudi et ambitionne de contenir la hausse des dépenses de santé, qui représentent 195 milliards d’euros cette année. Cela fait déjà plusieurs années que les gouvernements veillent à contenir ces dépenses : il s’agit, cette fois-ci, de garder le cap et de réaliser deux milliards d’économies en 2019.

Jouer sur la pertinence des prescriptions et des actes
C’est un peu plus que cette année et l’Assurance maladie veut jouer sur plusieurs leviers. Mais un des principaux concerne ce que l’on appelle la pertinence des prescriptions et des actes, à hauteur de plus de 1,3 milliards d’euros. L’Assurance maladie veut ainsi faire en sorte que les actes et les prescriptions médicales soient plus efficaces, que l’on veille par exemple, à des dosages mieux ajustés, que l’on évite les actes inutiles, les doublons, les radios et les examens qui ne servent à rien. L’idée est aussi de limiter les transports sanitaires - ambulances, taxis - qui coûtent cher.

Assez classique aussi, l’Assurance maladie veut davantage encourager la diffusion des médicaments génériques. Elle espère économiser ainsi 160 millions d’euros. Elle veut aussi gagner 200 millions d'euros en développant l’ambulatoire, c’est à dire des interventions qui ne nécessitent pas une hospitalisation et en encourageant les retours à domicile.

Les arrêts de travail dans le viseur
Les arrêts de travail sont aussi dans le viseur, d’autant qu’ils ont beaucoup augmenté. L’année dernière, on a enregistré une hausse de près de 4,5% des dépenses des indemnités journalières. Et rien que sur les cinq premiers mois de cette année 2018, ces dépenses en indemnités journalières ont encore progressé de près 6%. C’est à cause des dépressions, des burn-out, des troubles musculo-squelettiques. L’Assurance maladie espère gagner au moins 100 millions d'euros sur ce poste notamment en sensibilisant les médecins qui en prescrivent beaucoup.

Et puis, pour éviter des dépenses futures, la caisse d’assurance maladie va continuer de multiplier les efforts de prévention en matière de vaccination, de lutte contre le tabagisme, ou la consommation d’alcool. La fraude n’est pas oubliée puisque 220 millions d'euros sont attendus de la lutte contre la fraude et les abus. Il s’agit d’un montant un peu moins élevé que l’année dernière, où la Caisse d’assurance maladie avait récupéré 270 millions d’euros avec les contrôles.

Auteur de l'article original: 
Fanny Guinochet (L'Opinion) franceinfo
Source: 
FranceinfoTV
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Samedi, 30. Juin 2018