Les cerveaux féminins vieilliraient moins vite que les cerveaux masculins

Nicolas Chaze  -  lun, 11/02/2019 - 13:10

Au cours de la vie adulte, les cerveaux des hommes et des femmes suivent la même trajectoire. Mais du point de vue du métabolisme, celui des femmes reste toujours plus jeune que celui des hommes.

Plusieurs études ont mis en évidence des différences de développement cérébral liées au sexe, notamment concernant le vieillissement et le développement de maladies neurodégénératives. Cependant, les recherches menées jusqu’à présent reposent sur l’étude des cerveaux post-mortem et ont parfois donné des résultats contradictoires.

Dernièrement, un groupe de chercheurs de la faculté de médecine de l'Université de Washington a analysé "in vivo" le cerveau de 205 volontaires. Cette étude publiée dans la revue Proceedings of the national Academy of Sciences du 4 février a révélé que les femmes conservaient au cours de leur vie un métabolisme plus jeune de quelques années par rapport à celui des hommes. Les scientifiques ne connaissent pas les raisons de cette différence, qui pourrait donner aux femmes une plus grande résistance aux changements liés à l’âge et peut-être même aux maladies neurodégénératives.

Un métabolisme plus jeune chez la femme
Pour étudier le métabolisme cérébral des participants - 121 femmes et 84 hommes âgés de 20 à 82 ans - les auteurs les ont soumis à une technique appelée TEP (tomographie par émission de positrons). La TEP permet d'observer le flux sanguin, mais aussi d'oxygène et de glucose, dans différentes régions du cerveau. En effet, le cerveau consomme du glucose comme source d’énergie. Chez les jeunes, le processus principal de consommation de glucose est la glycolyse aérobie. Mais au cours des années, les neurones ont de moins en moins recours à ce processus. Il devient alors un marqueur de l'âge du cerveau.

Les chercheurs ont inséré les données issus de la TEP dans un algorithme d'apprentissage automatique. Ils ont d'abord saisi les données des hommes, entraînant l'algorithme à prédire l’âge chronologique basé sur des données métaboliques. Ils ont ensuite demandé à l’algorithme de prédire l'âge de chacune des participantes femmes. L'algorithme proposait un âge plus jeune de 3,8 ans en moyenne pour les femmes.

Les scientifiques ont alors fait l'inverse en entraînant l'algorithme avec les données des femmes et en posant des questions sur l'âge des hommes. Dans ce cas, l'estimation était en moyenne 2,8 ans plus âgé que l'âge réel. Ce résultat était également valable pour les participants plus jeunes, âgés de 20 ans ou plus.

Les prochaines études
"Cela ne veut pas dire que le cerveau des hommes vieillit plus vite", dit Manu Goyal, premier auteur de l'étude, "mais que son âge adulte commence trois ans plus tôt que celui des femmes et cette différence se maintient toute la vie".

(...)

Auteur de l'article original: 
Rédaction d'Allo Docteurs
Source: 
FranceTV Info
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 8. Février 2019