Les maisons de naissance, un lieu dédié aux accouchements moins médicalisés

Nicolas Chaze  -  lun, 28/05/2018 - 10:21

Visite du Calm, à Paris, un des rares établissements français testant une prise en charge alternative de la grossesse.

Quand Yaël a entendu parler du Calm pour la première fois, elle était enceinte de quatre mois. C’est dans cette maison de naissance située dans le même bâtiment que la maternité des Bluets, dans le 12e arrondissement parisien, que la jeune femme a mis au monde sa petite Alma en 2017. «Jusque-là, j’étais suivie à l’hôpital des Diaconesses. Tout se passait très bien mais j’avais l’impression de gérer ma grossesse comme un acte administratif, se souvient-elle. Ce n’est que lors de mon premier rendez-vous au Calm que l’on m’a parlé de ma grossesse autrement qu’en des termes logistiques. Et c’est là que j’ai réellement pris conscience que j’allais avoir un enfant.»

Le Calm - pour «Comme à la maison» - ne ressemble en rien à une maternité classique. Ici, pas de médecin mais une équipe de six sages-femmes en libéral qui gère ce lieu, en partenariat avec la maternité des Bluets. Outre deux chambres d’accouchement, deux cabinets de consultation et une salle de yoga, le lieu compte un vaste salon-cuisine convivial. Sur un mur sont accrochés les faire-part de naissance de Maya, Arthur, Ninon et des dizaines d’enfants nés au Calm. L’année dernière, 178 femmes ont, comme Yaël, fait le choix d’y être suivies, et 119 y ont mis au monde leur enfant.

Auteur de l'article original: 
Cécile Thibert
Source: 
Le Figaro.fr
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Samedi, 26. Mai 2018