Maladie de Parkinson : 2 fois plus de cas en 25 ans

Nicolas Chaze  -  mer, 13/06/2018 - 07:00

En France, plus d’un million de personnes sont touchées par une maladie neuro-dégénérative. A l’occasion de la Journée mondiale de Parkinson, Santé publique France rappelle l’importance de cette maladie dans un numéro spécial du bulletin épidémiologique hebdomadaire consacré à cette thématique et publie la première étude sur la fréquence de la maladie de Parkinson qui couvre l’ensemble du territoire et plusieurs régimes d’assurance maladie.

La maladie de Parkinson : un fardeau important sur le plan familial, social et économique
Les maladies neurologiques représentent aujourd’hui la principale cause d’invalidité et la deuxième cause de décès dans le monde. Parmi elles, la maladie de Parkinson est celle dont le nombre de cas a le plus augmenté entre 1990 et 2015 : il a plus que doublé. Une augmentation expliquée en grande partie par le vieillissement de la population et l’augmentation du nombre de personnes âgées.

Les données publiées par Santé publique France contribuent à une meilleure connaissance du poids de la maladie de Parkinson en France.

Chiffres et résultats clés
Fréquence de la maladie de Parkinson en France en 2015 et évolution jusqu’en 2030

Première étude sur la maladie de Parkinson couvrant l’ensemble du territoire français (Outre-mer inclus).
Fin 2015, 160 000 patients parkinsoniens traités, avec environ 25 000 nouveaux cas par an ; 17% des nouveaux cas étaient âgés de moins de 65 ans.
Les hommes sont atteints 1,5 fois plus que les femmes.
Augmentation importante du nombre de cas en raison du vieillissement de la population et de l’amélioration de l’espérance de vie.
En 2030, le nombre de patients parkinsoniens pourrait augmenter de 56% avec 1 personne sur 120 de plus de 45 ans atteinte de la maladie.

Mortalité et causes de décès dans la maladie de Parkinson : analyse des certificats de décès en France, 2000-2014

Parmi les 527 423 décès survenus chez les sujets âgés de 50 ans et plus en 2014, 1,8% mentionnaient la maladie de Parkinson (soit 9 638 décès).
Les personnes décédées de maladie de Parkinson sont en moyenne plus âgées que les personnes qui ne décèdent pas de cette maladie (84 ans vs 80 ans), moins souvent des femmes, plus souvent mariées et deux fois plus à risque de décéder en maison de retraite.
La maladie de Parkinson est identifiée comme cause initiale de décès dans plus de la moitié des cas.
Les chutes, une maladie d’Alzheimer et une pneumopathie d’inhalation d’aliments sont les causes de décès les plus fortement associées à la maladie de Parkinson.
Tous les résultats observés à partir des certificats de décès sont à interpréter avec précaution en raison de la sous-déclaration de la maladie de Parkinson dans ces certificats. (...)

Auteur de l'article original: 
Rédaction Santé Publique France
Source: 
Santé Publique France
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 8. Juin 2018