Mémoire, attention, dépression... Quels sont les effets des ondes des téléphones portables chez les jeunes ?

Nicolas Chaze  -  jeu, 14/07/2016 - 07:00

Un rapport de l'Anses met en garde sur les conséquences d'un usage des objets connectés et notamment des téléphones portables.

Les téléphones portables et autres tablettes tactiles ne sont pas forcément inoffensifs pour la santé des enfants. Les ondes électromagnétiques de ces produits, mais aussi des jouets connectés, peuvent avoir des effets sur la santé, indique un rapport (PDF) de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) rendu public vendredi 8 juillet.

Parmi tous les objets émettant des ondes, "le téléphone mobile reste la source majeure d'exposition aux radiofréquences" et "la plus intense", à cause de la puissance intrinsèque de l'objet et parce qu'il est placé directement contre le corps (à l'oreille ou dans une poche), note l'Anses. Sur la base de ces constats, l'agence sanitaire réitère sa recommandation de 2013 de s'en tenir à "un usage modéré" des téléphones portables et d'utiliser le plus souvent possible le kit mains libres. Que sait-on des conséquences d'un usage excessif des technologies sans fil, et notamment du téléphone, sur les enfants et les jeunes ?
Elles peuvent nuire à la mémoire et l'attention

Les chercheurs de l'Anses restent prudents : "les données disponibles permettent de conclure à un effet possible des radiofréquences sur les fonctions cognitives de l'enfant", telles que la mémoire, l’attention, les capacités psychomotrices ou le langage, précise Le Monde. Sur ce point, ajoutent les spécialistes, "les résultats montrant des effets aigus [à court terme] se basent sur des études expérimentales dont la méthodologie est bien maîtrisée".
Elles engendrent une fatigue supplémentaire

Les experts ont également recensé des effets négatifs sur le bien-être. Une étude néerlandaise sur 1 656 enfants et adolescents fait notamment ressortir leur fatigue, sans doute lié à un usage excessif et nocturne du téléphone mobile : seuls 38% des jeunes interrogés ne l'utilisent pas après le coucher. Une étude britannique sur 373 enfants de 10 à 13 ans relève une "association entre l'utilisation de kit mains libres sans fil et maux de tête, sensation d'être déprimé, et être réveillé la nuit". Elle pointe aussi une "association entre certaines bandes de fréquence de téléphone sans fil et acouphènes, sensation d'être déprimé et somnolence".

Les chercheurs énumèrent aussi les troubles du sommeil, le stress et l'anxiété. Des effets qu'ils attribuent non pas aux ondes, mais à une utilisation intensive du téléphone portable. "L'effet observé pourrait être davantage lié à l'usage fait des téléphones portables plutôt qu'aux radiofréquences elles-mêmes", relèvent-ils.  (...)


 

Auteur de l'article original: 
FranceTV info avec AFP
Source: 
France TV info
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Lundi, 11. Juillet 2016