Nogent : Christian, 2 ans, cherche 60 copains de jeu pour vaincre son autisme | Orthomalin

Nogent : Christian, 2 ans, cherche 60 copains de jeu pour vaincre son autisme

Nicolas Chaze  -  jeu, 14/06/2018 - 07:00

Les parents de Christian qui souffre d’un trouble autistique cherchent 60 bénévoles pour les aider à mettre en place la méthode des 3I.
Haut comme trois pommes, il vous accueille avec un sourire radieux comme un soleil. C’est tout juste s’il ne vous guide pas jusque dans le salon pour faire plus ample connaissance.

Christian, 2 ans et demi, souffre d’un trouble du spectre autistique diagnostiqué il y a moins d’un mois. Ses parents Christophe et Mila cherchent soixante bénévoles pour jouer avec lui tout au long de la journée, sept jours sur sept, à leur maison de Nogent. L’idée, stimuler son développement par le jeu et l’imitation comme l’a théorisé la méthode des 3I pour « individuel, interactif et intensif ».

Il suffit d’avoir de 17 à 90 ans, d’aimer les enfants et d’avoir au moins une heure et demie par semaine à consacrer à Christian. Une réunion de formation se tiendra le samedi 16 juin avec les personnes qui se seront portées volontaires.

« Un comportement différent »
« Dès ses quatre mois, nous avons remarqué qu’il avait un comportement différent, il fixait les lumières au plafond, ne nous regardait pas en face, faisait attention à des détails, raconte le papa. Les pédiatres n’ont rien vu d’anormal, on a fini par aller chez un ophtalmo qui lui a mis des lunettes mais il ne faisait toujours pas comme les bébés de son âge ». 

« Un comportement différent »
« Dès ses quatre mois, nous avons remarqué qu’il avait un comportement différent, il fixait les lumières au plafond, ne nous regardait pas en face, faisait attention à des détails, raconte le papa. Les pédiatres n’ont rien vu d’anormal, on a fini par aller chez un ophtalmo qui lui a mis des lunettes mais il ne faisait toujours pas comme les bébés de son âge ».

 

Ce n’est qu’il y a un mois, à l’occasion d’une rencontre fortuite que Christophe et Mila ont été orientés chez un psychanalyste spécialiste des troubles autistiques et infantiles. Puis une pédopsychiatre, un ostéopathe… Avant d’entrer en contact avec l’association autisme espoir vers l’école (AEVE), qui met en œuvre la méthode des 3I en France.

Selon la méthode des 3I, toutes les séances de jeu basées sur l’imitation sont filmées puis analysées par un psychologue. Au fur et à mesure des séances, des ateliers d’apprentissage Montessori sont intégrés.

« Notre objectif, c’est que Christian puisse aller à l’école. Avec cette méthode, 53 % des enfants retournent à l’école après deux ans. Alors on a bon espoir ! », y croit Christophe qui a arrêté de travailler il y a une quinzaine de jours pour s’occuper de son fils avec sa femme.

Contactez Christophe au 06.60.20.89.59.

Auteur de l'article original: 
Marion Kremp
Source: 
Le Parisien
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 8. Juin 2018