Prenez soin de vous. Encadrez la pratique des jeux vidéo

Nicolas Chaze  -  jeu, 02/05/2019 - 13:09

Tous les jours, Edwige Coupez propose des clés et des conseils pour le bien-être au quotidien. Aujourd'hui, l'utilisation des jeux vidéo par les enfants doit être encadrée.

Pas toujours facile d'occuper les enfants ou les adolescents pendant les vacances. Certains passeraient bien des journées entières devant leur console de jeux. D'où l'importance de fixer avec eux les bonnes pratiques dès le départ.  

La première règle concerne le temps de jeu. Indispensable, quand on sait que 97% des 10/14 ans jouent aux jeux vidéo et qu'un parent sur trois les laissent jouer seuls, sans contrôle, selon une enquête du syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs publiée l'an dernier. Donc dès l'achat de la console, établissez des règles avec l'enfant. Qu'il sache clairement combien de temps et quand il a le droit de jouer. Pour Olivier Gérard, du collectif Pédagojeux : 30 minutes à une heure de six à dix ans. Pas plus de deux heures après dix ans. Et avant cinq ans, pas de jeux vidéo.

L'important, c'est d'imposer des pauses
La plupart des fabricants l'ont intégré et il est possible de sauvegarder une partie en cours. Même chose pour les jeux en ligne à plusieurs joueurs. Pas avant 12 ans, selon Pédagojeux. Si l'enfant ne parvient pas à respecter ces règles, vous pouvez fixer automatiquement des plages horaires sur la console, la télé ou la tablette ou installer un contrôle parental. Moins radical : jouez avec vos enfants ! C'est ce que font 44% des parents occasionnellement. Seuls 16% le font régulièrement. Si vous montrez des signes de fatigue au bout d'une heure, l'enfant acceptera plus facilement d'arrêter la partie. Choisissez ensemble les jeux. Fiez-vous à la signalétique PEGI, en vigueur depuis 2015. Il faut savoir que plus de la moitié des jeux vidéos sont interdits au moins de 12 ans. Variez les thématiques : pas uniquement des jeux de guerre ou de compétition. Et forcez sa curiosité, en l'incitant à aller vers des jeux qui ne sont pas forcément ceux à la mode auxquels jouent ses copains.

L'enfant peut ainsi se passionner pour une période de l'Histoire. Développer ses capacités avec des jeux de stratégies. Et même retrouver une estime de soi en performant. Le plus important est qu'il reste dans le plaisir du jeu. C'est la variable pour éviter de tomber dans le stress, l'isolement social, l'échec scolaire ou des risques d'épilepsie. D'où l'importance pour les parents de bien l'accompagner dans ce loisir.

Auteur de l'article original: 
France Info - Edwige Coupez
Source: 
FranceTV Info
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Jeudi, 2. Mai 2019