Quand les risques d’AVC et de maladies cardiovasculaires augmentent lorsqu’on travaille plus de 55 heures par semaine | Orthomalin

Quand les risques d’AVC et de maladies cardiovasculaires augmentent lorsqu’on travaille plus de 55 heures par semaine

Nicolas Chaze  -  lun, 24/08/2015 - 10:15

Une vaste étude publiée ce jeudi 20 août dans la revue médicale britannique The Lancet a analysé les données fournies par d'autres recherches portant sur 600 000 personnes originaires d’Europe, des États-Unis et d’Australie.

Atlantico : Une vaste étude publiée, ce jeudi 20 août dans la revue médicale britannique The Lancet, a analysé les données fournies par des études portant sur 600 000 personnes originaires d’Europe, des États-Unis et d’Australie, des chercheurs ont découvert que travailler plus de 55 heures par semaine augmentait de 33 % le risque de faire un AVC et de 13 % celui de développer une maladie des coronaires (les artères nourricières du cœur) par rapport à un travail hebdomadaire de 35 à 40 heures. Pourquoi ce stade est-il fatidique ?

Christophe de Jaeger : Le premier élément à souligner est l’importance du travail publié. Il repose sur plus de 600000 personnes actives et relie un paramètre simple à mesurer (le temps de travail) et des maladies extrêmement graves que sont les maladies cardio-vasculaires et en particulier les accidents vasculaires cérébraux. Il faut rappeler que les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de morbidité et de mortalité dans nos pays occidentaux. En réalité, pour répondre à votre question, si l’on regarde le détail des chiffres publiés, on se rend compte que le risque minimum d’accidents cardio-vasculaires existe pour une durée de travail de 35-40h et va ensuite progressivement en augmentant jusqu’à atteindre un maximum (et le seuil de significativité statistique) chez les personnes travaillant plus de 55 heures par semaine. Ce risque augmente également pour les personnes travaillant moins de 35h par semaine, mais cette augmentation n’atteint pas le seuil de significativité statistique. En revanche, dès que l’on atteint le seuil des 55 heures hebdomadaires, alors la différence par rapport à une population qui travaille entre 35 et 40 h devient (...)

 

Auteur de l'article original: 
Christophe de Jaeger
Source: 
Atlantico
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Lundi, 24. Août 2015