Rendez-vous non honorés: médecins chassent lapins désespérément

Nicolas Chaze  -  jeu, 11/04/2019 - 18:56

La quasi-totalité des soignants ont des patients qui ne viennent pas à un rendez-vous sans prévenir. Des défections qui ne sont pas sans conséquences sur leur organisation de travail.

Sur Twitter, ils s’en agacent, s’en amusent et s’en désolent. Alors que les professionnels manquent et qu’obtenir un rendez-vous dans la journée relève parfois de la gageure, les médecins comptent moins leurs heures de travail que… les lapins. Ces rendez-vous pris et non honorés, sans prévenir ni même s’en excuser à la visite suivante.

Presque tous les médecins y sont confrontés, selon un sondage Odoxa réalisé par Odoxa pour la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (*): 97% des professionnels de santé exerçant en ville déclarent avoir déjà subi une semblable défection ; et ce n’est pas beaucoup mieux à l’hôpital, où 90% des soignants ont déjà eu une consultation non honorée par un patient. Mais si cela concerne une majorité de médecins, les lapins semblent cependant être la spécialité d’un petit nombre de malades (à moins que ces derniers ne se voilent la face…): ils ne sont «que» 15% (mais 31% des 25-34 ans!) à avoir déjà «posé un lapin» à un professionnel de santé, dont les deux cinquième plus d’une fois.

Bien sûr, il y a les impondérables: une urgence qui vous empêche de venir (17% des sondés ayant manqué un rendez-vous), un imprévu qui vous retarde sans possibilité de prévenir (14%)... Mais la moitié des patients qui ont déjà fait défaut en conviennent: ils ont tout simplement... oublié le rendez-vous. Et les victimes de ces défections ne sont pas dupes, ils ont même la dent dure contre les indélicats: pour 80% des soignants, les patients qui ne sont pas venus s’en fichaient, n’ayant plus besoin de rendez-vous et n’ayant pas jugé utile de prévenir (43%), ou ont oublié le rendez-vous (37%)

Est-ce un problème? Oui, sans aucun doute possible, car cela représente un manque à gagner pour les soignants et a des répercussions importantes sur l’organisation du travail de 70% d’entre eux. Ils pourront au moins se consoler en sachant que 88% des Français sondés conviennent que ne pas venir sans prévenir a des conséquences, en particulier parce que «cela désorganise le médecin et prive quelqu’un d’autre de rendez-vous».

28 millions de rendez-vous ratés par an
Dans une enquête menée en 2015 auprès de près de 3.000 médecins par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) Ile-de-France, ces rendez-vous non honorés représentaient la bagatelle de… 40 minutes de consultation perdue en moyenne par jour et par médecin.  (...)

(*) Sondage réalisé auprès de 1003 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, et de 1267 professionnels de santé (dont 1 065 exerçant à l’hôpital).

Auteur de l'article original: 
Soline Roy
Source: 
Le Figaro
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Jeudi, 11. Avril 2019