Sentir par le nez… et la langue !

Nicolas Chaze  -  lun, 20/05/2019 - 10:02

Les capteurs olfactifs nous permettant de sentir sont évidemment situés dans le nez. Mais pas que ! La langue serait aussi le siège de ces récepteurs. Cette découverte permettrait de modifier la perception des saveurs.

Sentir grâce au nez ? Une évidence chez les mammifères. Mais selon des chercheurs américains du Monell Chemical Senses Center (Philadelphie, Etats-Unis), la langue est aussi dotée de récepteurs olfactifs. « Les interactions entre les sens du goût et de l’odorat ne s’initient pas dans le cerveau, mais au niveau de la langue », explique le Pr Mehmet Hakan Ozdener.

« Cette découverte pourrait nous aider à développer des moyens de modifier la perception du goût. » Et ainsi de proposer cette solution pour limiter « les excès de sel, de sucre ou de gras, dans le cadre de régime alimentaire suivi par des patients atteints d’obésité et/ou de diabète ».

Reconnaître les saveurs

Le goût permet de distinguer le salé, le sucré, l’amer, l’acide et l’umami. « Ce sens contribue à l’évaluation de la valeur nutritionnelle et de la toxicité potentielle de ce que nous mettons dans notre bouche. » Puis l’odorat permet d’informer le cerveau sur l’origine de la saveur précise : « s’agit-il d’une banane, d’un réglisse, d’une cerise ? ». C’est le nez qui répond à cette question ! Le cerveau combine ensuite toutes ces données issues des différents canaux sensoriels… c’est pourquoi « la saveur est une sensation multimodale ».

A noter : à ce jour, les molécules capables d’activer les 400 types de récepteurs olfactifs humains ne sont pas toutes découvertes.

Auteur de l'article original: 
Laura Bourgault – Edité par : Vincent Roche
Source: 
Chemical Senses, le 24 avril 2019
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 10. Mai 2019