Trop de télévision augmente le risque d’invalidité

Nicolas Chaze  -  mer, 13/09/2017 - 07:00

Risque d’obésité, de cancer ou encore de dépression, ce n’est pas une nouveauté, la sédentarité est un facteur de risque majeur de diverses pathologies. Selon des chercheurs américains, chez des sujets âgés, consommer trop de télévision augmente le risque de souffrir de difficultés à la marche. Et ce d’autant plus s’ils ne pratiquent pas assez d’activité physique.

« Chez les plus de 50 ans, la télévision représente un facteur de risque important d’invalidité », avance le Dr Loretta DiPietro de l’Université George Washington. Pour parvenir à cette conclusion, son équipe a passé au crible les données d’hommes et de femmes âgés de 50 à 71 ans. Suivis sur 10 ans à partir de 1995, tous étaient en bonne santé au début de l’étude. Au terme de ce travail, un adulte sur trois a présenté des difficultés de mobilité.

Dans le détail, celles et ceux qui regardaient la télévision plus de 5 heures par jour avaient un risque accentué de 65%, comparé à ceux qui se ne dépassaient pas 2 heures de façon quotidienne.

Les niveaux croissants de visionnage associés à une faible activité physique ne faisaient qu’accélérer ce risque. D’ailleurs, de précédents travaux ont déjà mis en lumière le fait qu’une position assise prolongée représente un danger pour la santé, même pour ceux qui respectent les directives d’au moins 150 minutes d’activité soutenue par semaine.

Sans trop de surprises, les chercheurs expliquent que « les personnes âgées qui souhaitent rester en forme doivent intensifier leur activité physique quotidienne et réduire leur temps devant un écran ». Ils encouragent aussi les aficionados du petit écran à « faire des pauses régulières pour marcher ou encore à se lever à chaque coupure pub. »

Auteur de l'article original: 
Vincent Roche pour Destination Santé
Source: 
George Washington Université, 30 août 2017
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Samedi, 9. Septembre 2017