Une campagne en faveur du bon usage des écrans

Nicolas Chaze  -  lun, 12/02/2018 - 11:59

« Un usage raisonné et raisonnable des écrans. » Voilà ce que promeut l’Institut d’Education médicale et de Prévention (IEMP) par le biais d’une campagne inédite. Prenant notamment la forme d’un site internet d’information dédié à l’usage des écrans, celle-ci s’adresse en particulier aux parents et aux seniors. Présentation.

D’après un sondage de 2012*, les Français étaient « 71% à penser que l’usage des écrans nuit à la qualité des relations et 69% à être préoccupés par la présence de [ces dispositifs] dans la vie de leurs enfants ». Ces inquiétudes accompagnent l’utilisation toujours plus importante et quotidienne des écrans. Dans le détail, « chaque jour, 24,3 millions de personnes se connectent à Internet depuis leur mobile et 26,5 millions se connectent aux réseaux sociaux en France ». Le temps consacré aux écrans atteint désormais 5,07 heures par jour.

Or tout ce temps passé assis devant une tablette, un portable ou un ordinateur favorise la sédentarité, et par conséquent les maladies cardiovasculaires notamment. Cela impacte aussi la vie sociale en exposant au risque d’isolement, ainsi que l’équilibre psychologique en augmentant le stress, l’anxiété, le mal être en général.

Ré-apprendre à se servir des écrans

C’est fort de ces constats que l’Institut d’Education médicale et de Prévention (IEMP) a décidé de lancer une campagne d’information sur le bon usage des écrans. Par le biais d’un site internet qui a pour vocation d’apporter « une information neutre et objective sur l’usage des écrans (qu’est-ce qu’un usage excessif des écrans ? Quel est l’impact sur notre cerveau ?), des conseils à tous ceux qui se trouvent confrontés à un usage excessif », ainsi qu’« un accompagnement pour les organisations publiques ou privées et pour les professionnels de santé qui souhaitent relayer ce message auprès de leurs publics ».

Les cibles principales du site étant avant tout « les parents qui se sentent souvent démunis face à la place croissante des écrans dans la vie de leurs enfants ». Ainsi que « les séniors, qui sont devenus en quelques années de gros consommateurs d’écrans, renforçant ainsi leur inactivité au détriment de leur santé », précise l’IEMP.

« L’enjeu ne consiste pas à se passer des écrans qui constituent des facilitateurs indispensables au quotidien », rassure l’IEMP. « Mais bien d’apprendre à s’en servir pour le meilleur… tout en évitant le pire. »

*Sondage Ifop pour Psychologies magazine, réalisé auprès d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, par questionnaire auto-administré en ligne les 20 et 21 décembre 2012

Auteur de l'article original: 
Dominique Salomon pour Destination Santé
Source: 
Institut d’Education médicale et de Prévention, 5 février 2018
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Vendredi, 9. Février 2018