Fonctionnement de pensée et ambiguïté lexicale : liens chez les enfants de CE1 et de CM1 | Orthomalin

Fonctionnement de pensée et ambiguïté lexicale : liens chez les enfants de CE1 et de CM1

Photo
Céline COIGNARD  -  jeu, 11/07/2013 - 00:00

Catégorie: 
Langage oral
Année de validation du mémoire: 
2 013
Nom de l'école (et ville): 
Ecole d’orthophonie de Tours
Description: 
De nombreuses études ont mis en évidence des liens entre le raisonnement logique et le langage. Nous avons centré cette recherche sur l’ambiguïté lexicale. Selon les auteurs, son traitement impliquerait la coordination des points de vue ainsi que la mobilité anticipatrice et rétroactive. Nous tentons d’objectiver quelles sont les compétences logiques mises en jeu. L’ambiguïté lexicale regroupe l’homonymie et la polysémie. Contrairement aux homonymes, les polysèmes entretiennent une relation d’intersection sémantique. Sont-ils davantage liés aux capacités de classifications multiplicatives ? Observons-nous des différences de performances entre les items ambigus de même catégorie lexicale (dits « homogènes ») et ceux qui sont de classes syntaxiques différentes (dits « hétérogènes ») ? Nous avons rencontré 47 enfants tout-venant de CE1 et de CM1. Deux épreuves évaluant le raisonnement logique leur ont été proposées : une épreuve d’anticipation et de remaniement des classes et une épreuve de compréhension des relations sériales. Nous leur avons également présenté un protocole d’ambiguïté lexicale, composé de cinq épreuves élaborées par nos soins. La maîtrise de l’ambiguïté lexicale semble liée à la coordination, au remaniement des classes et aux performances verbales, chez les CE1 et les CM1. De nombreuses autres corrélations significatives sont mises en évidence, chez les enfants de CE1, notamment avec l’anticipation. Il semblerait qu’ils aient davantage recours à leurs compétences logiques que les enfants de CM1. Enfin, les différentes épreuves du protocole d’ambiguïté lexicale semblent plus spécifiquement liées à certaines compétences logiques. Les résultats mettent également en avant l’hétérogénéité des résultats en CE1. En effet, les enfants de sept ans se situent à une période charnière de leur développement. Ces résultats nous apportent des pistes concernant le diagnostic et la prise en charge orthophonique.
Coordonnées du/des auteur(s):