Mesure de l'usage vocal chez des professeurs de l'enseignement secondaire à l'aide de l'Ambulatory Phonation Monitor

Photo
Anaëlle Alcoulombre, Marine De Brossard  -  ven, 25/11/2016 - 20:37

Catégorie: 
Autre
Année de validation du mémoire: 
2 015
Nom de l'école (et ville): 
Université Libre de Bruxelles
Description: 
L’objectif de ce mémoire était d’enrichir une base de données portant sur l’usage vocal des enseignants en situation écologique. En effet, chez ces « professionnels de la voix » la charge vocale favoriserait le développement de troubles vocaux. Le comportement vocal de trente-cinq enseignants du secondaire a été accumulé avec un dosimètre, l’Ambulatory Phonation Monitor (APM) durant une semaine de travail, et ce, tant en environnement professionnel qu’extra-professionnel. Ce dispositif était porté de la première heure de cours jusqu’au coucher et mesurait les paramètres de charge vocale suivants : la durée de phonation, la fréquence fondamentale, le niveau de pression sonore, le nombre de vibrations et la distance parcourue par les plis vocaux.
D’après notre travail, tous les paramètres mesurés étaient plus élevés en contexte professionnel qu’en contexte extra-professionnel. Seule la fréquence fondamentale différait selon le niveau d’enseignement, celle-ci étant plus basse chez les enseignants du secondaire que chez ceux du maternel et du primaire. Quel que soit le contexte, les femmes présentaient une charge vocale plus importante que leurs collègues masculins. Par ailleurs, nous avons mis en évidence sur le lieu de travail, des valeurs significativement plus élevées durant les heures de cours que durant les autres activités pour tous les paramètres mesurés. Enfin, au cours d’une journée de travail, la charge vocale diminuait après 16 heures. Les jours de travail étaient associés à des valeurs plus élevées que les jours de congé pour tous les paramètres vocaux. Néanmoins après 16 heures, la charge vocale en congé tendait à rejoindre celle des jours de travail.
Les enseignants du secondaire constituent une population à risque de développer des pathologies liées à la charge vocale. Si l’environnement professionnel et particulièrement les heures de cours impliquent une charge vocale élevée, cette dernière demeure importante en dehors du lieu de travail et entre les heures de cours. Cet effet cumulatif suggère que les enseignants bénéficient de peu de moments de repos vocal.
Mots-clés: 
Coordonnées du/des auteur(s): 
Anaëlle Alcoulombre
4 rue beauséjour
95600 Eaubonne
France
Marine De Brossard
4 sente du Moulin de la Buse
02200 Soissons
France