Démence: Une bonne forme physique vers 50 ans réduit le risque chez les femmes

Nicolas Chaze  -  lun, 19/03/2018 - 12:17

Avoir une bonne condition physique n’a que des avantages. La preuve avec les résultats d’une étude suédoise qui révèle que les femmes en bonne condition physique cardiovasculaire à 50 ans ont moins de risques de souffrir de démence.

Publiée dans la revue Neurology ce mercredi, l’étude estime que le risque de maladies neurodégénératives est ainsi réduit de 88 %. Une information d’autant plus important que ces pathologies touchent environ 50 millions de personnes à travers le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Une étude sur 44 ans
Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs de l’université de Göteborg ont, pendant 44 ans, suivi 191 femmes âgées de 50 ans au départ afin de voir s’il existait un lien de corrélation entre la forme physique et l’apparition d’une démence.

« Des processus cardiovasculaires néfastes peuvent se produire dans la cinquantaine et pourraient augmenter le risque ultérieur de démence », détaille Helena Hörder, autrice principale de l’étude. « L’amélioration de la forme cardiovasculaire chez les personnes d’âge moyen pourrait retarder voire empêcher le développement d’une démence ».

Auteur de l'article original: 
20 Minutes avec agences
Source: 
20 Minutes & agences
Date de publication (dans la source mentionnée): 
Samedi, 17. Mars 2018